Sur les 5 dernières années, l’empreinte carbone des Français a stagné

28 août 2013

Comment a évolué ECO2Climat en 5 ans ?

Au sens d’ECO2Climat, les émissions totales liées à la consommation des Français ont légèrement augmenté depuis 2008. Sachant que la population française a augmenté de 2% dans le même temps, cela nous donne une légère diminution de 0,7% des émissions par personne.
eco2climat-2012-recap
La stagnation du pouvoir d’achat sur les 5 dernières années s’accompagne d’une stagnation de la consommation de biens et de services par personne, et par la même de la consommation d’énergie nécessaire à la transformation des ressources en produits finis.

Analyse des principales variations entre 2008 et 2012

eco2climat-var-2012

Energie des logements : -14% des émissions par personne

La consommation d’énergie des logements varie fortement d’une année à l’autre en fonction des conditions météorologiques.
Cependant,  la tendance à la baisse qui est observée n’est pas seulement due à la météo.
•    la consommation moyenne d’énergie par m2 des logements a baissé de 5%, principalement grâce aux travaux de rénovation énergétique tels que l’isolation des murs et l’investissement dans des chaudières performantes.
•    la consommation de fioul a particulièrement décliné sur la période : -18%, en grande partie grâce à l’investissement des ménages dans les pompes à chaleur ou des chaudières performantes.

Les produits informatiques : +40% des émissions par personne

Ce poste, en forte hausse, évalue les émissions liées à la fabrication des produits électroniques achetés par les Français (et non leur utilisation qu’on retrouve dans la catégorie « énergie des logements »).
La forte de hausse de ce poste, qui contrebalance entièrement les gains réalisés sur la consommation d’énergie des logements, s’explique par l’équipement des Français en télévisions à écran plat, smartphones et tablettes durant les 5 dernières années. Le marché du tactile, quasi inexistant en 2008 est passé à 3,6 millions pour les tablettes et 15 millions pour les smartphones en 2012. 7 millions de TV sont vendues chaque année en moyenne depuis 2008, ce qui signifie qu’avec 28 millions de foyers,  les Français changent en moyenne de TV tous les 4 ans.
Produire des appareils électroniques (télévisions, ordinateurs, téléphones, tablettes, mais aussi toute l’électronique désormais insérée dans d’autres produits tels que voiture, électroménager, etc) demande un très lourd parc industriel en amont. A titre d’exemple, la fabrication d’une télévision à écran plat 32 pouces engendre les émissions de 1,2 tonne eqCO2, soit 12% du bilan carbone annuel d’un Français. En résumé, la dématérialisation des nouvelles technologies de l’information est loin d’être immatérielle !
Il est important de constater que la quasi-totalité de ces émissions sont des émissions importées, survenant hors du territoire français, principalement dans les pays asiatiques, où se situent les industries amont (chimie, métallurgie, composants) et où le charbon domine largement la production électrique.

Consommation de viande : -8% des émissions par personne

Les émissions de GES liées à la consommation de viande sont en baisse, principalement à cause d’une baisse de la consommation de bœuf. Les Français seraient-ils en train de changer leurs habitudes alimentaires ? Ou est-ce une réponse à l’augmentation du prix de la viande (+10% en 5 ans) ? Cependant, la baisse de la consommation de viande rouge est en partie compensée par une hausse de la consommation de fromage (+9% par personne).

Déplacements en avion : +7% des émissions par personne

Les Français ont réalisé autant de voyages à l’étranger en 2012 qu’en 2008 mais sont partis plus loin en utilisant davantage l’avion. En conséquence, les voyages en avion (comptabilisé en passager.km) ont augmenté de 18% dont une hausse spectaculaire des voyages à destination de l’Europe (+50%). Le développement des voyages en avion s’explique en partie par l’avènement des compagnies low cost pour les destinations européennes. L’amélioration de l’efficacité énergétique des avions permet cependant de limiter la hausse des émissions à +7%.

Déplacements en voiture: -1% des émissions par personne

La voiture, qui vient souvent à l’esprit quand il est question de transports, n’a pas conduit à une augmentation significative des émissions par personne sur les 5 dernières années.
Une analyse en détail des déplacements en voiture fait cependant ressortir plusieurs évolutions opposées :
– la consommation unitaire moyenne des véhicules a diminué de 4%, grâce au renouvellement progressif du parc par des véhicules plus performants (on est passé de 6,9L/100km à 6,7L/100km)
– par contre, le parc automobile continue d’augmenter (484 voitures pour 1000 habitants en 2012 contre 480 en 2008)
Au final, les émissions liées aux déplacements en voiture ont baissé de 1% sur les cinq dernières années.

Les services de santé : +5% des émissions par personne

Les achats de médicament, dont la fabrication nécessite des quantités d’énergie importantes ont augmenté de 6% en 2012 pour attendre 48 conditionnements par personne en moyenne !

Rappel sur les postes principaux d’émission de GES des Français

eco2climat-2012

En 2012, les émissions de GES par personne pour la consommation finale se sont élevées à 10,1 tonnes équivalent CO2 par personne en moyenne. Ce chiffre représente en équivalent CO2 la somme des gaz à effet de serre (dioxyde de carbone, méthane, protoxyde d’azote et gaz fluorés) relâchés dans l’atmosphère pour fournir à un habitant de l’Hexagone la construction de son logement, ses déplacements personnels, et la production des biens et services qu’il a consommés sur l’année .
Pour avoir plus de détails sur le calcul de l’indicateur Eco2climat, c’est ici.

* prix en volume, base 2005

Par Julien Adam et Emmanuelle Paillat.

Share Button
Share Button