Carbone 4 a évalué l’empreinte carbone de Notre-Dame-des-Landes comparée avec l’extension de l’aéroport actuel

13 décembre 2017

Qu’a fait Carbone 4 ? Évaluer l’empreinte carbone des deux options envisagées

Carbone 4 a reçu, de la part de la mission de médiation relative au projet d’aéroport du Grand Ouest, le mandat de compter, de manière transparente et opposable, les émissions de gaz à effet de serre futures engendrées par chacune de deux options envisagées : l’extension de Nantes Atlantique (NA) d’une part, et le transfert de NA vers Notre-Dame-des-Landes (NDDL) d’autre part.

Il ne nous a pas été demandé de recommandation sur la décision à prendre au vu de ces chiffres, ni plus généralement d’avis critique sur la pertinence d’un projet aéroportuaire dans le cadre de l’Accord de Paris.

Comment avons-nous travaillé, notamment vis-à-vis de la mission de médiation ?

C’est un consultant senior de Carbone 4 spécialisé sur les transports et la mobilité qui a réalisé les calculs, sous la supervision de Jean-Marc Jancovici qui est intervenu pour les grandes orientations méthodologiques qui demandaient discussion. Des échanges avec la mission de médiation ont eu lieu uniquement pour présenter des résultats intermédiaires ou obtenir les informations qui permettaient de faire les calculs en question (par exemple obtenir les caractéristiques des bâtiments à construire, le scénario de trafic commun aux deux options etc.). Ces échanges n’ont en aucun cas pu orienter les calculs dans un sens comme dans un autre.

Quel est le résultat de notre étude ?

Notre étude est publique, vous pouvez en prendre une connaissance extensive en suivant ce lien vers le rapport.

 

Share Button
Share Button