Une méthode pour renforcer la résilience des réseaux de transport face au changement climatique

3 mai 2018

Pour aider les territoires à renforcer la résilience de leurs réseaux de transport face au changement climatique, le Cerema et Carbone 4 présentent une méthode innovante d’analyse permettant d’identifier les risques actuels et futurs pesant sur les infrastructures et les services de transport, notamment routiers.

Les infrastructures et services de transport sont au cœur des réflexions du Plan National d’Adaptation au Changement Climatique, car ils sont très sensibles aux impacts du changement climatique ; leur exploitation et leur gestion à moyen et long terme sont « climato-dépendantes ». Or le bon fonctionnement de ces réseaux conditionne le bon fonctionnement du territoire et du système économique dans son ensemble. Il est donc nécessaire de cartographier les risques qu’ils encourent et d’anticiper les futures évolutions climatiques pour conserver la même exigence de qualité et de sécurité du service.

Carbone 4 a accompagné le Cerema dans plusieurs étapes de la validation d’une méthode d’analyse de risque des réseaux routiers face aux impacts du changement climatique. La méthode a été testée et validée sur le réseau de la Direction Interdépartementale des Routes – Méditerranée (DIR Med). L’étude a été suivie par un comité de pilotage composé du Cerema, de Carbone 4 et de la DIR Med ainsi que de différents membres de la Direction Générale des Infrastructures, des Transports et de la Mer (DGITM) du Ministère de la Transition Écologique et Solidaire.

Ce type d’analyse aboutit à des cartes de vulnérabilité et des niveaux de risques qui croisent des enjeux liés aux infrastructures et fonctionnalités de transport sur l’ensemble du réseau routier, pour plusieurs événements climatiques, avec une vision actuelle et une vision prospective (intégrant l’évolution des événements climatiques dans le futur, sur la base de modèles et de projections).

Ces analyses de risques liés à l’évolution des évènements climatiques extrêmes constituent une approche très utile pour les gestionnaires d’infrastructures afin qu’ils définissent leur politique d’investissement, dans une optique d’optimisation des dépenses. Elles doivent faire partie des considérations globales des acteurs des réseaux de transport, au même titre que l’adaptation aux nouveaux usages (économie, évolutions démographiques, tourisme…) ou aux nouvelles mobilités (smart city, véhicules autonomes…), afin d’aboutir à une gestion patrimoniale intégrée permettant d’optimiser les investissements en associant les enjeux à court et long terme.

Innovante et unique en son genre, la méthode est en cours d’actualisation pour être appliquée à l’échelle internationale et pourrait servir de référence en la matière. Elle fait ainsi partie des quelques méthodologies mises en avant dans le futur rapport du Comité Technique Stratégies d’adaptation et Résilience de l’Association Mondiale de la Route (AIPCR), prévu pour 2019. Son actualisation intègre également les retours d’expérience d’autres études menées sur différents types de réseaux.

Plus d’informations sont disponibles sur la méthode et les résultats ici : note méthodologique

Mots clés
Résilience, Transport, Réseaux routiers, Adaptation, Changement climatique, Risque, Vulnérabilité, Dépenses Publiques, Développement des territoires

Contacts

Carbone 4

Dorothée Coloby
Tel : +33 (0)1 76 21 10 00
dorothee.coloby@carbone4.com

A propos de Carbone 4

Fondé par Alain Grandjean et Jean-Marc Jancovici, Carbone 4 est un cabinet de conseil indépendant, leader de la stratégie climat, de la transition énergétique et de l’adaptation au changement climatique. Notre équipe accompagne des acteurs économiques publics ou privés dans la transition vers une économie bas carbone et résiliente au changement climatique. www.carbone4.com

Cerema

fabien.palhol@cerema.fr
marie.colin@cerema.fr

A propos de Cerema

Le Cerema (centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement) est un Etablissement public placé sous la tutelle conjointe du ministère de la Transition Écologique et Solidaire et du ministère de la Cohésion des Territoires. Le Cerema a pour mission d’apporter un appui scientifique et technique renforcé, pour élaborer, mettre en œuvre et évaluer les politiques publiques pour le développement et la cohésion des territoires, auprès de tous les acteurs impliqués (État, collectivités territoriales, acteurs économiques ou associatifs, partenaires scientifiques).

Share Button
aa29d9d1a4bb801d91945f767a72f461cccccccccccccccccccccccccccccccc