Les Echos : « Greenpeace prône un « ISF climatique » pour décarboner le patrimoine des plus riches »

14 octobre 2020

Greenpeace préconise l'instauration d'un « ISF climatique » prenant en compte l'empreinte carbone du patrimoine financier des contribuables les plus fortunés, comme les placements réalisés dans la réalisation et l'exploitation de centrales au charbon.« Plus on est riche, plus on consomme, plus on pollue ».

C’est la conclusion qui émane de l’analyse faite par Greenpeace France, en collaboration avec Carbone 4, dans laquelle est estimée l’empreinte carbone de l’épargne détenue par les ménages en fonction de leurs revenus.

En effet, le patrimoine financier des 1 % des ménages les plus riches est associé à une empreinte carbone 66 fois supérieure à celle des 10 % les plus pauvres.

 

Lire l’article des Echos

Lire la publication Greenpeace

Share Button
Share Button