Renault va tester le vehicle-to-grid (V2G)

15 mai 2019

Cet article a initialement été publié dans notre newsletter Décryptage Mobilité. Pour recevoir par mail les prochains articles dès leur publication, abonnez-vous dès maintenant.

Par Aurélien Schuller, Manager responsable du pôle mobilité

Le groupe Renault lance les premières expérimentations à Madère et aux Pays-Bas de la charge bidirectionnelle sur une flotte de 15 Renault Zoé [1]. Cette expérimentation devrait se renforcer courant 2019 selon le communiqué de presse de l’entreprise « à travers 7 pays et en collaboration avec différents partenaires, afin de préparer la future offre du Groupe Renault. L’objectif est double : mesurer la faisabilité à grande échelle et quantifier les gains potentiels. »

Alors que les véhicules électriques sont souvent soupçonnés de représenter une menace en termes de puissance de charge, cette actualité nous rappelle que ces véhicules peuvent aussi être au service du système électrique en représentant des moyens d’injection d’électricité. Sans même parler de charge bidirectionnelle, un pilotage de la consommation peut aussi permettre de rendre des services systémiques en évitant de contribuer à la pointe certes, mais aussi en augmentant la demande électrique lors des creux. Le lecteur curieux pour utilement se référer aux publications de Carbone 4 dans lesquelles le sujet est abordé :

Sources:

[1] Groupe Renault

 

Aurélien Schuller, Manager responsable du pôle mobilité 

Share Button
Share Button