Tout sur ECO2Climat

14 mai 2012

Savez-vous combien un Français émet en moyenne de CO2 ?

Grâce à ECO2 Climat, le premier indicateur carbone mensuel de la consommation des français présenté chaque mois au JT de 20h de TF1, vous allez pouvoir réaliser en quoi nos comportements de notre vie quotidienne peuvent avoir un impact sur l’environnement, et plus particulièrement sur les émissions de gaz à effet de serre.
Chauffage, déplacements, alimentation, achats divers… l’ensemble de notre mode de vie est pris en compte. ECO2 Climat a un but pédagogique : nous faire comprendre ce qui fait varier notre empreinte carbone, et nous aider à identifier les leviers que nous avons entre nos mains pour réduire petit à petit cette empreinte, afin de relever le défi majeur du changement climatique et de la baisse de la consommation d’hydrocarbures.

A l’occasion du premier jour du sommet de l’ONU sur le climat à Copenhague, le premier indicateur carbone mensuel de la consommation des français, baptisé ECO2 Climat, a été présenté au journal télévisé de TF1 du 7 décembre 2009.

1 – Qu’est ce que cet indicateur ECO2 Climat ?

ECO2 Climat est le premier indicateur carbone mensuel de la consommation des Français. Il a pour objectif d’estimer les émissions de gaz à effet de serre générées par leur consommation de produits et services (y compris les services publics), par la construction et la consommation d’énergie de leur habitat, ainsi que par leurs déplacements.

ECO2 Climat prend donc en compte toutes les émissions de gaz à effet de serre dont dépend un français dans sa vie quotidienne, qu’elles aient lieu sur le territoire français ou non.

En 2010 ces émissions se sont élevées à 10,5 tonnes équivalent CO2 par Français en moyenne. Ce chiffre représente en équivalent CO2 la somme des gaz à effet (dioxyde de carbone, méthane, protoxyde d’azote et gaz fluorés) relâchés dans l’atmosphère pour fournir à un habitant du pays son habitat, ses déplacements, et la production des biens et services qu’il a consommé sur l’année.

A partir de 2010, le journal de 20 heures présentera mensuellement la valeur d’ECO2 Climat. Les principales variations de cet indicateur d’un mois sur l’autre ou d’une année sur l’autre seront expliquées.

2 – Pourquoi avoir créé ECO2 Climat ?

La question de l’environnement prend une importance grandissante (Grenelle de l’environnement, vote « vert » aux dernières élections européennes, sommet de Copenhague, conscience accrue de la dépendance aux ressources…). Pour autant, la compréhension de ces grands enjeux reste complexe. La démarche de TF1 se veut pédagogique : il s’agit avec ECO2 Climat de concrétiser le défi du changement climatique et de l’illustrer dans le cadre du journal de 20 heures.

La création d’ECO2 Climat constitue un moyen supplémentaire pour TF1 d’informer le grand public sur l’enjeu du changement climatique, et de lui donner des clés de compréhension sur son impact environnemental.

A l’image du nombre d’accidentés sur les routes en matière de sécurité routière ou des chiffres du chômage dans le domaine économique, cet indicateur permettra à la rédaction de TF1, de s’appuyer sur un indicateur pédagogique et pérenne pour son développement journalistique.

3 – Quel est l’objectif principal de cet indicateur ?

L’objectif d’ECO2 Climat est de sensibiliser les ménages français à l’impact environnemental de leur consommation et mode de vie. Si, d’un mois sur l’autre, cet indicateur baisse, cela indique que la consommation globale des Français a un contenu carbone un peu plus faible que le mois précédent. On essaiera alors d’en expliquer la cause probable (climat plus clément, baisse de la consommation de produits manufacturés, ou de la consommation de viande…). Il s’agit pour TF1 de donner un « sens » à une consommation plus responsable et de s’appuyer sur un référent pour expliquer comment abaisser le contenu carbone de nos comportements.

A travers cet indicateur, les téléspectateurs pourront mieux comprendre leur empreinte carbone et réaliser en quoi et comment ils contribuent directement à l’accumulation de gaz à effet de serre dans notre atmosphère, principale cause du changement climatique, qui reste le défi majeur du 21ème siècle que nous devons relever.

4 – Qui a réalisé cet indicateur ?

La création de cet indicateur a été décidée par la Rédaction du journal de 20 heures, avec le soutien de la Direction du Développement durable de TF1.

La mise au point du modèle de calcul d’un indicateur carbone a été effectuée par la société Carbone 4. Une collaboration étroite a été mise en place avec l’INSEE et le Service de l’Observation et des Statistiques (SOES).

5 – Qui est chargé du suivi et de la mise à jour de cet indicateur ?

Carbone 4 met à jour l’indicateur tous les mois, et fournit les explications techniques justifiant les variations de l’indicateur.

De plus, le modèle de calcul de l’indicateur fait l’objet d’une amélioration continue, grâce à des recherches de fond, notamment grâce à un approfondissement du contenu en carbone des produits et services consommés.

6 – Quels sont les domaines précisément comptabilisés par ECO2 Climat ?

Cet indicateur prend en compte les émissions de gaz à effet de serre liées à :

•la construction et le gros entretien des logements,

•la consommation d’énergie des logements (chauffage, eau chaude, électricité servant aux appareils électroménagers),

•l’alimentation (production, distribution et transport),

•les autres biens de consommation (production, distribution et transport),

•le déplacement des personnes dans le cadre privé (les déplacements professionnels sont « inclus » dans les émissions de production des biens et services consommés),

•les services

◦fournis par les secteurs publics (Education nationale, Santé, Défense…),

◦fournis par le secteur privé (Hôtels, restaurants, banques, activités culturelles…).

7 – Pourquoi avoir choisi le CO2-équivalent comme référence ?

Parce que derrière chaque action que nous faisons pour transformer du monde qui nous entoure (extraction de matière première, transport de marchandises, chauffage, éclairage, fabrication de produits divers..), il y a automatiquement une consommation d’énergie associée, celle-ci étant le plus souvent du gaz, du pétrole, ou du charbon. Or quand on brûle ces énergies dites fossiles, on émet des gaz à effet de serre dans l’atmosphère (essentiellement du CO2, mais aussi un peu de CH4 et de N2O). Produire nos aliments engendre par ailleurs des émissions de CH4 et de N2O (et un peu de CO2) et tous ces gaz peuvent être mesurés en équivalent CO2.

Le CO2-équivalent présente ainsi l’avantage d’agréger l’impact de tous nos comportements, de nous montrer notre dépendance à l’énergie fossile à l’heure de la raréfaction des ressources, et notre impact sur le changement climatique.

8 – ECO2 Climat peut-il s’apparenter à l’inventaire national des émissions de gaz à effet de serre publié annuellement ?

Un certain nombre de postes d’émissions de gaz à effet sont communs à ECO2 Climat et à cet inventaire national, mais ces deux indicateurs ne mesurent pas la même chose.

L’inventaire national des émissions de gaz à effet de serre, publié tous les ans par le CITEPA, comprend toutes les émissions de gaz à effet de serre prenant place sur le territoire français. Aucune différence n’est faite entre ce qui est émis pour produire quelque chose qui sera consommé en France, et ce qui est émis pour produire quelque chose qui sera exporté. Par ailleurs, quelque chose produit hors de nos frontières mais consommé en France ne figure nul part dans l’inventaire national.

Pour sa part, ECO2 Climat compte les émissions de gaz à effet de serre relatives à la consommation des Français, même si la production des biens et services consommés n’a pas eu lieu en France. Il tient donc compte de tout ce qui est importé pour la consommation finale, mais exclut les émissions françaises qui servent à alimenter les exportations.

Quelques Résultats
 
eco2c_grapheannees 
eco2c_grapherepartition
Share Button
Share Button