Étude Carbone 4 : analyse d’une fiscalité HFC sur les pompes à chaleur et chauffe-eau thermodynamiques

12 octobre 2018

Alors qu’une taxe sur les HFC (les HFC, ou hydrofluorocarbures, sont des gaz majoritairement utilisés comme fluides frigorigènes) est envisagée au Parlement, Carbone 4 fait le point sur la décomposition des émissions du secteur et les politiques déjà engagées.

Dans cette étude, nous avons évalué et analysé l’empreinte carbone comparée entre pompes à chaleur et chaudières gaz pour différents cas d’étude, ainsi que l’incidence d’une taxe sur les coûts pour les ménages. Les travaux de Carbone 4 permettent notamment de répondre aux questions suivantes :

 

Quelles sont les émissions des fluides frigorigènes en France ?

Quelle est l’empreinte carbone en cycle de vie des pompes à chaleur par rapport aux solutions alternatives au gaz ?

Quel serait l’impact pour les ménages d’une taxe sur les HFC pour les équipements thermodynamiques de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire des bâtiments ?

Parmi les principaux résultats :

 

  • Les émissions imputables aux fluides frigorigènes des pompes à chaleur et chauffe-eau thermodynamiques en France représentent 0,5% des émissions totales de gaz à effet de serre de la France métropolitaine ;
  • Les politiques existantes engendrent déjà une réduction de l’impact des fluides frigorigènes ;
  • Les pompes à chaleur sont 3 à 4 fois moins émettrices que les solutions alternatives au gaz ;

La compétitivité économique des pompes à chaleur serait dégradée en cas de taxe sur les HFC, dans une proportion de 2% à 7% en coûts globaux pour les ménages.

 

Photo ©Nathalie Pothier – fotolia.com

Share Button
700c21ac1ffff4e687e630860dff9a9fhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh